24 Août

La merveille étonnante de la Vie

Je suis né pur et vierge des étoiles
Qui brillent encore dans mes yeux
Et dans mon ventre chaud
Rayonne le grand soleil

Je suis de fer comme de feu
Habité par la gloire du Vivant
Sans peur et sans reproche
J’enjambe les lacs et les déserts
Par le rythme magique de mes vers
Et la poésie guide mes pas
Pour gravir dans la clarté matinale
Les sombres marches de la douleur
Ainsi triomphe en moi toujours
La merveille étonnante de la Vie